Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez
 

 [Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman

Aller en bas 

Votre avis
1.Coup de coeur
[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Vote_lcap0%[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Vote_rcap
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Vote_lcap0%[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Vote_rcap
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa
[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Vote_lcap0%[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Vote_rcap
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Vote_lcap0%[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Vote_rcap
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Vote_lcap0%[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Total des votes : 0
 

AuteurMessage
Jotman
Hôte de la louve
Jotman

Messages : 226
Points : 251
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 22

[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Empty
MessageSujet: [Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman   [Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman EmptyDim 15 Mai - 15:20

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Année d'édition : 2011
Edition : Oh!
Nombre de pages : 250
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Le jour où Sony disparaît, égarée dans la métropole, ses enfants, devenus adultes, voient un abîme s ouvrir devant eux. Ensemble, ils se démènent pour la retrouver. Et, chacun à son tour, ils explorent ce lien unique qui les liait les lie encore avec celle qui leur a donné le jour. Les attentions quotidiennes, au village où ils ont été élevés, les espoirs que leur mère plaçait en eux, son soutien indéfectible... Eux qui sont partis vivre leur vie, laissant derrière eux cette femme uniquement préoccupée de leur bonheur, se heurtent à son absence. Au vide auquel elle les confronte. Au vertige de la disparition...
Un hommage bouleversant à l amour maternel, unique, universel et absolu.


Mes premières impressions :[/i][/b][/u]

Une lecture assez sympathique mise à part le style de l'auteure qui ne m'attire pas particulièrement. Le pitch de l'histoire est assez simple mais dans chaque chapitre du roman, Shin Kyung-Sook se focalise sur un personnage chaque fois. Au départ on a un peu de mal à entrer dans l'histoire et la comprendre mais après quelques pages dépassées on est en partie, plongé dans cette histoire. Promettant des émotions et beaucoup de réflexions autour du sujet maternel, je pense que même si l'auteure ne sait pas attirer le lecteur avec son style d'écriture ; ce roman s'annoncera probablement comme une grande claque sur mon visage.

Mon avis :


Un roman qui se situe très loin de mes favoris. Une totale déception ! Je pensais recevoir une grosse claque mais j'ai reçu un boulet à la place. Un roman long avec un rythme lent qui compense en rien la lecture. Peu de passages intéressants mais sombrant dans l'inconnu dans la suite de l'histoire. Néanmoins, j'ai quand même eu des remises en question sur le sujet principal particulièrement touchant et difficilement abordable : l'amour maternel.

Je n'ai pas du tout aimé ce roman alors que j'avais pensé l'inverse. L'auteure n'a pas su m'embarquer là où je m'y attendais avec son style d'écriture léthargique et ennuyeux qui ne donne en aucun cas envie de poursuivre la lecture. Une trame de narration enchevêtrée avec des alternances de "tu" au "je" totalement déstabilisantes et embrouillaminis bien qu'on est du mal à se concentrer pour tout comprendre. L'histoire n'a pas du tout de cohérence et on a beaucoup de mal à s'y retrouver . Le rythme est très lent et le récit est bourré de descriptions longues et inutiles. Le roman est divisé en quatre chapitres avec des points de vue différents mêlants un mélange de narration.

Alors que jamais de leur vie ils auraient pensé ne jamais être confronté à ce genre de situation, malheureusement pour la famille, leur mère (Sonyo) disparaît alors qu'elle prenait le train en direction de Séoul. Tous affolés, ils vont afficher et distribuer des tracts pour tenter de la retrouver mais en vain... Beaucoup de gens ont beau l'avoir aperçu avec sa plaie ouverte qui laisse entrevoir un os dans son pied qu'elle porte et ses sandales bleues, mais la recherche ne mène à rien. Ils vont alors tenter le tout pour le tout pour la retrouver.

Une abordage des sujets comme l'amour maternel ou l'importance de la famille pas assez étudié. Des tragédies empathiques mais qui restent trop superficielles alors qu'elles méritent d'être mise en valeur. J'avoue avoir été touché par le personnage atypique qu'est Sonyo. Cette femme qui a toujours fait tout pour son foyer mais qui au final, se retrouve habitée par la solitude dès la majorité atteint de ses enfants. On comprend totalement qu'elle sombre même si elle l'était déjà rien qu'en ayant épousé son mari totalement ingrat et très antipathique. Comme je le dis, j'ai beaucoup compatis pour la mère qui va connaître des bouleversements mais aussi des craintes.

L'histoire est racontée depuis les éléments présents (la disparition de la maman) qui se déroule dès la première page avec des flashbacks récurrents expliquant en détail la vie de famille de la maman disparue. Il y a d'ailleurs pratiquement que ça dans le roman avec très peu de présent de narration ce que j'ai trouvé particulièrement dommage.

Pour ma part, cette lecture m'a entraîné quelques réflexions autours des thèmes abordés mais sans plus. J'ai pensé adorer ce roman mais cela n'a pas était le cas et je suis déçu. Car pour moi il s'annonçait comme intéressant mais aussi appréciable dans le rythme du récit et de la syntaxe à laquelle je n'aurais jamais pensé être confronté au méli-mélo. Une grosse déception et une lecture à laquelle j'ai éprouvé pratiquement aucun plaisir et que j'ai trouvé particulièrement longue !

Un roman à découvrir pour ceux qui sont particulièrement vulnérable envers l'amour maternel mais aussi l'importance de la famille

Je remercie le forum Accrocs & Mordus ainsi que les éditions XO pour ce partenariat.

Note obtenue : 5/10[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Swan
succube des enfers
Lady Swan

Messages : 3814
Points : 5304
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 23
Localisation : Québec

[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Empty
MessageSujet: Re: [Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman   [Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman EmptyDim 15 Mai - 19:05

Ce livre est dans mes prochaines lectures...Je l'ai déjà un peu commençé environ 60 pages de lues.
Vous aurez mon avis dans les prochains jours =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Swan
succube des enfers
Lady Swan

Messages : 3814
Points : 5304
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 23
Localisation : Québec

[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Empty
MessageSujet: Re: [Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman   [Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman EmptyJeu 23 Juin - 15:38

Voilà mon avis:


"Prends soin de maman" débute lorsque Sonyo disparaît. Elle se rendait à Séoul avec son mari pour rendre visite à l'un de leurs enfants. C'est à la gare que tout se déclenche. Le mari de Sonyo embarque dans le train et ce n'est que dans ce dernier qu'il se rend compte que sa femme de l'accompagne plus. Lui et ses enfants feront tout pour retrouver Sonyo, égarée dans la grande métropole coréenne.

"Prends soin de maman" est un hommage déchirant à l'amour maternel. Un amour inconditionnel que rien n'efface. Tout au long, nous sommes confronté aux souvenirs des enfants de Sonyo ainsi que ceux de son mari. Présent et passé s'entrechoquent, constamment.
Pak Sonyo a tout fait pour le bonheur de ses enfants et de son mari. Elle est très souvent incomprise et surtout oubliée.
Aucun d'eux n'avait vraiment réalisé l'importance de sa présence avant d'être confronté au vide de son absence. Le choc des générations est flagrant. Petit à petit nous découvrons des aspects de la vie de cette famille. Chaque membre semble si différent des autres pourtant le lien qui les attache à cette femme les rend plus unis que jamais. Ils vont la rechercher partout dans la ville et chacun d'eux va se rendre compte de l'égoïsme dont ils ont fait preuve. C'est une histoire bouleversante et sutout marquante.

Je ne crois pas que ce soit un livre à la portée de tout le monde. Premièrement, il faut une certaine maturité et un regard neutre sur l'histoire pour bien la comprendre.
Je veux dire que nous devons, avant tout, chercher à comprendre toutes les situations et ne pas porter de jugements avant d'avoir terminé la lecture. Dans le cas contraire, je crois que ça pourrait brouiller la pleine compréhension du texte.

J'ai remarqué la différence entre la société d'aujourd'hui et celle d'autrefois...
Aujourd'hui, tout le monde s'occupe de ses affaires sans réellement penser aux autres.
De l'individualisme pur tandis que dans celle d'autrefois il y avait plus d'entraide. C'est ce qui choque énormément, lors de la lecture et du même coup nous fait réfléchir sur la société que nous sommes entrain de devenir. C'est un phénomène qui touche tout le monde, à travers le monde. Ce livre est un exemple puisqu'il se déroule en Corée du Sud.

J'ai tout suite aimé le style d'écriture de l'auteur. Elle nous plonge dans l'univers de cette contrée inconnue. Dans son passé et dans son présent. On s'introduit dans les traditions et les croyances de ce peuple. C'est un véritable voyage pour quelqu'un ne connaissant pas ce pays. J'ai trouvé que les descriptions étaient sublimes. Malgré leur longueur elles ne me gênaient aucunement dans ma lecture. De plus, les émotions décrites sont vives. Elles nous transportent de la colère à la tristesse tout en pensant par la joie. Certains passages étaient tout simplement magnifiques et m'ont fait monter les larmes aux yeux.

Chaque chapitre à un style de narration différent. Quelques fois, la personne utilisée est le "tu" ou bien le "il" et le "je". C'était la deuxième fois que je lisais un livre étant au "tu". J'apprécie énormément ce style. Je trouve que nous arrivons mieux nous mettre dans le peau du personnage. Chaque chapitre avait ses particularités et explorait le passé des personnages, leur lien avec Sonyo.

Je pourrais continuer ainsi sur plusieurs paragraphes mais je vais m'arrêter ici et vous laisser découvrir ce roman par vous-même. En conclusion, "Prends soin de maman" est un roman bouleversant et magnfique. Je vous le conseille vivement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chtitepuce
serial killer
Chtitepuce

Messages : 1735
Points : 1581
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 30
Localisation : Essonne

[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Empty
MessageSujet: Re: [Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman   [Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman EmptyVen 3 Mai - 13:47

Mon avis :

On commence le roman dans la peau de Chihôn, sa mère, Sonyô, venue à Séoul avec son père pour l'anniversaire de celui-ci, n'est pas montée dans le métro et depuis a disparu.
A partir de là, on voit à travers ses lignes la recherche incessante des enfants de Sonyô et surtout le point de vue de ses proches face à cette femme qu'ils croyaient connaitre.
Au cours du roman, on rencontre trois des enfant de Sonyô, ainsi que la vision du père qui se sent terriblement coupable. Chacun d'eux nous montre comment ils voyaient leur mère et à travers leur regard on apprends à la connaitre.
L'auteure nous peint des personnages très touchant, face à la disparition de leur mère, on y découvre la façon qu'ils avaient de l'aimer mais aussi malheureusement, comment parfois ils pouvaient l'ignorer. On commence et termine ce roman avec Chihôn, qui est écrivain, je me pose la question, si il n'y a pas un rapport avec l'auteure.
Le roman se découpe en quatre chapitres et un épilogue. Chacun d'eux possède un personnage principal. Il faut s'habituer aux flash black continuels et surtout ne pas se perdre. Le narrateur est toujours exterieur au roman, le dernier chapitre est d'ailleurs assez particulier, puisqu'on se rend compte que le narrateur est la mère. Je n'ai d'ailleurs pas tout compris au chapitre. Par contre, soit le narrateur emplois le tutoiement en s'adressant au personnage principal, soit il utilise la troisième personne. C'est assez déroutant, je n'ai d'ailleurs pas bien compris l'utilité de ses différentes utilisations. Mais, je trouve que l'emploi du tutoiement permet de mieux s'identifier au personnage et rend la lecture plus touchante, c'est comme si le narrateur nous parlait.
Il ne faut pas chercher de l'action dans ce roman, dans ce cas là vous vous y ennuierez. Au contraire, ceux qui y cherchent de l'émotion et de la reflexion, y trouveront leur compte.
Pour résumé, c'est un joli roman sur l'amour maternelle et maritale. Je m'y suis retrouvée, on imagine trop souvent que nos mères sont simplement des mères et on oublie qu'elles sont aussi des femmes uniques et qu'elles ont aussi leur secret.
Je remercie A&M pour ce partenariat et bien sur la maison d'éditions XO pour ce roman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-de-puce.com
Contenu sponsorisé




[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Empty
MessageSujet: Re: [Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman   [Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Shin Kyung-Sook]Prends soin de maman
» PRENDS SOIN DE MAMAN de Shin Kyung-Sook
» MAMAN ELEPHANT ET SON BEBE
» Jonghyun des SHINee et Shin Se Kyung ne sont plus ensemble
» le pastis de ma maman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Historiques, Contemporains,Divers-
Sauter vers: