Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Le BlogLe Blog  Connexion  
-92%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 Intérieur – ...
1.59 € 20.94 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Ykio Mishima]La musique

Aller en bas 

Votre avis :
1. Coup de cœur !
[Ykio Mishima]La musique Vote_lcap0%[Ykio Mishima]La musique Vote_rcap
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
[Ykio Mishima]La musique Vote_lcap0%[Ykio Mishima]La musique Vote_rcap
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
[Ykio Mishima]La musique Vote_lcap100%[Ykio Mishima]La musique Vote_rcap
 100% [ 1 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
[Ykio Mishima]La musique Vote_lcap0%[Ykio Mishima]La musique Vote_rcap
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
[Ykio Mishima]La musique Vote_lcap0%[Ykio Mishima]La musique Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Hellza
succube des enfers
Hellza

Messages : 3681
Points : 3808
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 40
Localisation : Les Terres Désolées

[Ykio Mishima]La musique Empty
MessageSujet: [Ykio Mishima]La musique   [Ykio Mishima]La musique EmptySam 24 Fév - 14:34

[Ykio Mishima]La musique Mus10


Année d'édition : 2002
Edition : Folio
Nombre de pages :
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Reiko " n'entend plus la musique ", autrement dit, elle est incapable d'éprouver du plaisir sexuel. Le docteur Shiomi nous conte son histoire et nous entraîne, avec une joie non dissimulée, dans les chausse-trapes de l'univers mental de la jeune mythomane. De mensonges en coups de théâtre, dans une perspective en trompe l'œil où les situations les plus tragiques sont passées au filtre d'une subtile ironie, l'écrivain nous mène par le bout du nez, comme le fait Reiko avec son trop crédule analyste. Au dénouement, à l'instant où, la vérité s'étant dévoilée, l'on va refermer le livre, on aura aussi découvert un autre masque de Mishima : celui de l'écrivain capable de rire - surtout de ses propres obsessions - et de divertir son lecteur avec des sujets graves, et qui pour ce faire n'hésite pas à recourir à un suspense de roman policier et à un ton parodique jusque-là absent de son œuvre.




**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (21/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (16/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Hellza
succube des enfers
Hellza

Messages : 3681
Points : 3808
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 40
Localisation : Les Terres Désolées

[Ykio Mishima]La musique Empty
MessageSujet: Re: [Ykio Mishima]La musique   [Ykio Mishima]La musique EmptySam 24 Fév - 14:48

La musique  se présente comme un compte-rendu d'un cas psychiatrique : le narrateur est le Docteur Shiomi, éminent psychanalyste, raconte comment évolue la thérapie de l'une de ses patientes. Il s'agit de Reiko, venue le consulter pour divers troubles (nausées, perte d'appétit) et en particulier le fait qu'elle est incapable "d'entendre la musique".
Le médecin, à force de patience, usant des stratégies analytiques dont il a l'habitude, permet à Reiko de progressivement dire la vérité : elle ne ressent aucun plaisir sexuel, se revendique "frigide" pour mieux cacher ... Quelque chose, mais quoi ?
Le docteur Shiomi suivra Reiko pendant des mois, lira et écoutera nombreux mensonges, pour enfin aider sa patiente à arracher la vérité de son mal-être.
Si le personnage de Reiko m'a parfois exaspéré par ses stratégies de dissimulation, de déformation, et ses auto-analyses, le roman lui-même m'a beaucoup intéressé. Et amusé aussi, parce que l'auteur y glisse souvent des remarques bien misogynes : ce que nous, pauvres femmes, pouvons être simples finalement...
Le narrateur est passionnant, il explique ses stratégies d'analyses, les méthodes sur lesquelles il base ses séances. Ce qu'il livre de sa vie même apporte au récit une base solide de "réalité" : il s'adapte, s'interroge, note ses états d'âmes et ses faiblesses avec honnêteté.
La musique a été publié pour la première fois en 1965, je n'ai ressenti aucun décalage en le lisant : il pourrait avoir été écrit hier. Les sujets tels que les traumatismes, les blocages, la recherche du plaisir, le "laisse-aller"... sont intemporels. Ce roman est une sorte d'enquête, une "chasse au trésor", pour mettre le doigt sur la blessure originelle, celle qu'il a fallu cacher à toute force pour que Reiko survive, mais qui l'empoisonne.

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (21/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (16/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
 
[Ykio Mishima]La musique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Never Back down 2 dvdrip

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Autres :: Classique et théâtre-
Sauter vers: